Diplo revient aux bases au Trabendo

Bouarf. C’est la réaction qu’on a eue en écoutant le nouvel album de Major Lazer, Peace Is the Mission, à paraître début juin.

Après avoir remis le reggae et le ragga sous les spotlights, le projet créé par Diplo (avec Switch, qui a quitté le navire) déçoit en oubliant ses racines et en tirant trop vers l’EDM et la pop. Les featurings, quasi exclusivement jamaïcains sur le premier album Guns Don’t Kill People, Lazers Do, sont désormais majoritairement des chanteuses de pop, type Ariana Grande et Ellie Goulding, comme si Diplo avait renoncé à compartimenter ses productions.

Tête d’affiche de la soirée Raspect avec le Major Lazer Soundsystem, Diplo, qui ne manque jamais de jouer des classiques jamaïcains lors des shows du groupe, devra retourner aux bases samedi soir au Trabendo.

Parce qu’à côté, ce sera “strictly reggae”, avec le producteur anglais Prince Fatty, qui sera accompagné de son MC Horseman, célèbre pour sa reprise de Shimmy Shimmy Ya d’Ol’ Dirty Bastard, entendue dans Breaking Bad, et le soundsystem parisien Soul Stéréo.

Pour l’occasion, la salle sera sonorisée par le collectif rouennais Blackboard Jungle, réputé pour les énormes murs d’enceintes qu’il monte à chaque événement d’importance._S.B.