Dub en infusion à la Bellevilloise

Si vous vous demandiez ce qu’il restait du dub aujourd’hui, rassurez-vous, tout va bien pour lui.

Il vient de subir un lifting réussi sur l’album Late Night Endless (paru en février chez Tectonic/On-U Sound) par deux types qui s’y connaissent, Adrian Sherwood et Pinch. Le premier est, depuis trente ans, le patron d’On-U Sound, label anglais majeur qui a su pousser le style bien au-delà de ses racines jamaïcaines. Le second, Pinch donc, producteur de Bristol et fer de lance de la première vague dubstep, est connu notamment pour les ponts qu’il a bâti avec le reggae jamaïcain.

Depuis quelques années, les deux hommes mènent un travail de studio purement dub dans l’esprit (l’exploration sonore), mais avec les sonorités d’aujourd’hui. Des travaux compilés dans un album riche et aventureux, qui réinvente le genre en mélangeant les codes du reggae et du dubstep. Un disque qu’on attendait depuis pas mal d’années.

Les deux dubheads seront à Paris samedi pour la release party de Late Night Endless à la Bellevilloise, en live, puis aux platines, avec un autre maître du dub anglais, le patron du label Ariwa, Mad Professor.