Dub infusion

Comme chaque année, le Télérama Dub Festival distille des vibrations d’origine jamaïcaines partout en France, même s’il faut bien constater que le dub est désormais l’apanage des artistes européens, qui l’ont réinventé de belle manière.

Le recyclage étant l’une des valeurs intrinsèques du reggae, personne n’ira s’en plaindre, et surtout pas la vieille garde jamaïcaine, qui a trouvé un écho inespéré sur le Vieux Continent. Pour son final aux Docks de Paris samedi soir, le festival se paye quelques exclusivités, comme les sound-systems anglais Reggae Roast & Dub Smugglers, pour la première fois en France. On ne manquera pas non plus le live de leur compatriote The Bug, pionnier du dubstep anglais 1.0, le seul qui compte vraiment. Côté français, on retrouvera les résidents du festival, le combo Stand High Patrol au grand complet, Blundetto, qui vient de sortir un joli nouvel album, World of, ou encore les Lyonnais de Panda Dub avec une création inédite. Largement de quoi faire le tour de la question.