Dystopian, le label qui vient du froid

On commence à se les geler et c’est le moment idéal pour célébrer Dystopian, un label façonné par les hivers et le béton berlinois et imaginé par des taiseux de l’ex-RDA fascinés par George Orwell et Aldous Huxley.

Le producteur Rødhåd, un des trois fondateurs du label, devenu l’un des DJ’s les plus courus du moment pour ses sets virils, se charge de promouvoir l’énergie du label partout où il passe, une techno froide et atmosphérique qu’on retrouve chez Pär Grindvik et Recondite, qui ont rejoint la troupe en cours de route. Mercredi Production propose donc un marathon de trois nuits ce week-end autour de Dystopian.

Le Virgo ouvre le bal vendredi, avec trois membres du label, Rødhåd, Don Williams et Distant Echoes, et Daniel Avery dans l’autre salle pour chiller.

Samedi, à la Machine du Moulin rouge, ne ratez surtout pas Vril, renommé pour ses sets dantesques au Berghain.

Pour le final au Rex Club, le crew d’Innervisions, le label de Dixon et Âme, se joindra à la fête, avec un live de Recondite et Marcus Worgull, producteur de house tendance deep qui se fait plaisir en allant remixer Fink ou The XX.

Vendredi 23 octobre : ME.Club.013, à partir de 23 h au Virgo, 34, Rue du Départ, 15e. M° Montparnasse-Bienvenüe Entrée : 20 – 25 €.

Samedi 24 : ME.Club.013, à partir de 23 h 30 à La Machine du Moulin Rouge, 90, bd de Clichy, 18e, M° Blanche. Entrée : 15 – 18 €.

Dimanche 25 : ME.Club.013, à partir de minuit, au Rex Club, 5, Boulevard Poissonnière, 2e. M° Bonne Nouvelle. Entrée : 18 – 22 €.