La Fabrique du Luxe au Musée Cognacq-Jay

Rendez-vous du 29 septembre 2018 au 27 janvier 2019 pour percer les secrets les plus profonds des produits de luxe et ceux d’une de ses entreprises historiques.

La Fabrique du Luxe
Manufacture royale de porcelaine de Sèvres ; Jean Alexandre Dulac Paire de vases-girandoles dits « vases Dulac », vers 1770. Porcelaine de Sèvres, bronze doré. Châteaux de Versailles et Trianon © RMN-GP (Château de Versailles)

 

Ce n’est pas un secret, Paris est la capitale du luxe. Quelques corporations – nom alors donné pour désigner des communautés de métiers à la Renaissance – sont des incontournables dans le commerce en France. Et pour la première fois, le musée Cognacq-Jay organise une exposition consacrée aux marchands merciers, une des classifications des corporations. Au XVIIIe siècle, ces commerçants installés en plein cœur de Paris, entre la rue Saint-Honoré, le Palais de Justice et les rues Saint-Martin et Saint-Denis, ont joué un rôle central dans le développement du marché et du commerce des produits de luxe. Considérés comme des gens atypiques, leurs activités ne se cantonnent pas seulement au commerce puisqu’il collectent, négocient, désignent et décorent l’espace au contact d’artistes et d’aristocrates, à qui sont destinés les produits de luxe.

L’exposition présente une centaine de documents, d’archives et d’œuvres d’art illustrant la naissance et l’essor du luxe à la parisienne. Vous y retrouverez quelques noms de marchands au destin particulier comme Lazare Duvaux, Dominique Daguerre ou encore Edme-François Gersaint – ces mêmes personnages qui, à l’époque, expérimentent les toutes premières stratégies publicitaires. Pour cela ils n’ont pas hésité à faire appel aux artistes en vogue comme Antoine Watteau ou François Boucher. Aujourd’hui, cette période et cette corporation, dissoute pendant la Révolution, continue d’attirer les historiens de l’art et les universitaires. Contexte favorable à l’expansion du commerce du luxe, innovations et secrets du succès, vous saurez tout !

Retrouvez plus d’informations sur le site du Musée Cognacq-Jay.

L’exposition en un mot ?

Inédite

Pour qui ?

Les amateurs de luxe et d’histoire

A quelle occasion ?

Connaître les secrets du luxe et de ses marchants

Le petit plus ?

La découverte des stratégies publicitaires dont certaines toujours appliquées aujourd’hui