Exposition Transmission/Transgression au musée Bourdelle

Jusqu’au 3 février 2019, le musée Bourdelle propose une immersion dans la relation élève/maître en art.

Expo Transmission/transgression
Anonyme, Bourdelle et ses praticiens dans son atelier impasse du Maine, 1903.Tirage gélatino-argentique mat, 29 x 39,5 cm. Musée Bourdelle, Paris.Photo © Musée Bourdelle/ Roger-Viollet

 

On les écoute sans les contredire petits puis on essaie de s’en détacher et de tracer son propore chemin lorsqu’on grandit. La relation élève-maître est assez similaire de celle qui lie parents et enfants. Le musée Bourdelle propose avec l’exposition Transmission/transgression de connaître un peu mieux le processus d’éducation artistique. A l’image du rapport parent-enfant celui entre élève et maître est complexe. Antoine Bourdelle en est l’exemple type. Il est d’ailleurs devenu l’un des incontournables en matière d’enseignement de l’art dans le Paris du XXe siècle. Bienveillant et charismatique, il joue auprès de ses protégés tous les rôles, de maître à père de substitution et se considère lui même comme un camarade auprès de ces graines d’artistes. Toute l’exposition repose sur l’appréhension des méthodes, la fidélité, ou à l’inverse le rejet de l’apprentissage dispensé par le maître. Elle est mise en scène à travers 165 œuvres regroupant une cinquantaine de photographies, une cinquantaine de sculptures et une quarantaine de dessins. En lien avec l’exposition et créé pour l’occasion, un module visuel, sonore et tactile dédié au processus de taille par mise au point est à découvrir.

Retrouvez plus d’informations sur le site du Musée Bourdelle.

L’exposition en un mot ?

Enrichissante

Pour qui ?

Les amateurs de Bourdelle

A quelle occasion ?

Pour s’immiscer dans la relation maître/élève en art

Le petit plus ?

Des oeuvres et des archives rarement visibles du public