Festival MaMA Event

Pendant trois jours, la filière musiques actuelles investit les quartiers Pigalle et Montmartre. Le rendez-vous annuel comprend des conférences et débats, des rencontres professionnelles internationales, des ateliers… et des concerts.

Plus précisément une centaine, dans treize lieux distincts, de dimension variable, des petits clubs du quartier à la Cigale. La programmation est ainsi faite que l’on peut papillonner d’un endroit à un autre, et assister à une bonne dizaine de concerts par soir (voir le site du festival).

À noter que le pass valable une journée est abordable : 24 € (le pass trois jours est à 49 €). À chacun de faire son parcours dans les quartiers Pigalle et Montmartre. Mercredi soir, on pourrait démarrer en douceur par le folk americana d’Elvis Perkins (La Cigale, à 19 h 15), puis enchaîner avec la relecture du trip-hop par Bristol, le nouveau projet de Marc Collin, au Divan du Monde. Une halte à la Boule Noire permettrait d’apprécier deux sensations françaises : Radio Elvis (chansons et rock saillants) et Last Train (garage rock lancé à pleine vitesse). Plus loin, au théâtre de l’Atalante, la soirée se poursuivrait en finesse avec la musique et les textes sensibles de Pain-Noir. À 23 h, on recommande la pop relax et radieuse de Papooz au Backstage By The Mill. Enfin, un peu avant minuit, Les Innocents sont annoncés au Divan du Monde. Le lendemain sera l’occasion de retrouvailles et de quelques découvertes. Plaisir de revoir le Suédois Jay Jay Johanson en haut de l’affiche à la Cigale (21h45), pour un Opium savant et suave. De même, Arman Méliès est de retour avec le puissant Vertigone, entre pop glacée et chansons mordantes (théâtre de l’Atalante à 22 h). Au chapitre des découvertes, on prêtera une oreille à la scène danoise programmée aux Trois Baudets (dont les frémissants Dad Rocks) et à la relève néerlandaise au Bus Palladium. Aussi, pourra-t-on goûter à toutes les nuances des scènes françaises, des spirales de Chapelier Fou (Cigale) à la pop ascensionnelle de In The Canopy (au Backstage By The Mill, 20h45), et finir par un songwriter pop hyper doué, théâtre de l’Atalante : Captain Kid (23h15). Pour le dernier soir, La Cigale revêt ses habits pop dernier cri : Kid Wise à 19h15 et des Anglais remuants partis à la conquête du monde : Is Tropical (21h45). En moins tapageuse, on aime aussi la belle nuit qui se profile au Divan. De Tahiti Boy à Acid Arab en live, en passant par Sage au piano et l’alliance de Rachid Taha & Rodolphe Burger pour un “Couscous Clan” épicé. Autres étapes recommandées : la pop véloce de Ropoporose à la Boule Noire (20 h) ; les jolies loops de Noiserv aux Trois Baudets (21h15) ; le rock club de VKNG au Petit Moulin (20h30). Si jamais on arrive à tenir la cadence.

Du 14 au 16 dans divers lieux des quartiers Pigalle et Montmartre. www.mama-event.com