Festival Paris Music

Créé par les organisateurs du Disquaire Day, ce nouveau festival éclectique invite à la découverte musicale dans des petites salles parisiennes ou des lieux insolites. Trois questions à David Godevais codirecteur du festival.

Qu’est-ce qui fait l’identité de ce nouveau festival ?

C’est un festival tourné vers la performance et la découverte, ouvert à tous les styles de musiques. On veut aussi profiter de l’événement pour mettre en valeur le patrimoine architectural exceptionnel de Paris, pour faire de la ville un terrain de jeux dédié aux créateurs. Et toutes les places sont à 10 €, de façon à permettre à chacun d’expérimenter la découverte musicale.

Pourquoi proposer des concerts dans des lieux insolites ?

En programmant des musiciens dans des lieux insolites, on offre aux artistes un nouvel espace de création et on fait revivre la tradition des salons de musique des siècles passés. Pour le public, au-delà de la découverte éventuelle de certains lieux, on crée une intimité avec l’artiste qu’on ne retrouve pas toujours dans les salles de spectacle.

Trois dates et/ou artistes programmés qui vous tiennent particulièrement à cœur ?

Difficile à dire, car l’important dans ce festival c’est justement de s’autoriser la découverte. Mais je dirais Camille Bazbaz à l’Hôtel de Lauzun (le 19) qui est l’ancien club des haschischins, dont Charles Baudelaire et Théophile Gauthier. Un lieu exceptionnel qui fut aussi une demeure de Baudelaire. Daby Touré & Friends à l’auditorium du Quai Branly (le 19). Un musée et un auditorium fascinants, créés par Jean Nouvel, que Daby fera vibrer à tous les étages ! Enfin, la soirée au pavillon de l’Arsenal (le 18) avec trois DJs qui viennent du Québec et deux artistes émergeants : Noiserv et Chamberlain.

Les 17, 18 et 19 mars dans divers lieux. Entrée : 10 €. www.paris-music.com