Hellfest

Lancé en 2006, ce festival tient bien le coup comme sa musique, le heavy ou black metal, le hard, le stoner, tous ces genres dérivés dont le succès public ne se dément pas.

Lancé en 2006, ce festival tient bien le coup comme sa musique, le heavy ou black metal, le hard, le stoner, tous ces genres dérivés dont le succès public ne se dément pas. Il n’est pas obligatoire de venir habillé en suppôt de l’Enfer, pour se rendre dans la petite ville de Clisson, près de Nantes. Les organisateurs demandent même aux jeunes de moins de 18 ans d’être accompagnés par un « adulte responsable » (ce festival est d’ailleurs gratuit pour les enfants de moins de douze ans). Ces précautions prises, les spectateurs découvriront un lot d’artistes parfois brutaux et aux noms effrayants comme Apocalyptica (17 juin) ou Coroner (18). Hellfest remet sur notre route des gloires historiques (car les groupes de hard ont une incroyable longévité) : l’insubmersible Deep Purple (16), Aerosmith et l’antisocial Trust (17), les Californiens de Slayer en activité depuis 1981 et un revenant, Blue Öyster Cult (18). Pour le reste, le second degré est de mise comme en témoigne certains noms de groupe, très imaginatifs, comme The Dillinger Escape Plan (18), allusion au fameux hors-la-loi des années 1930, Sick Of Stupidité, Verdun ou les Ramoneurs de Menhirs (16). On trouve même des amateurs de littérature, de Faulkner avec Sanctuary (18) et de Conrad avec Nostromo (19). Un Enfer bien inspiré ! 

Du 16 au 18 juin. Clisson (44). Loire-Atlantique. www.hellfest.fr