Festivals

Interview : Christophe Davy (Rock en Seine)

Dans le cadre de notre présentation des festivals de cet été, nous avons interrogé 10 programmateurs sur leurs attentes, leurs souvenirs, leurs fiertés…. Découvrez les réponses de Christophe Davy, programmateur du Festival Rock en Seine.

Quels sont les artistes dont tu es particulièrement fier cette année sur ta programmation ? 

Christophe Davy : Nous avons réussi à répartir sur les 3 jours des valeurs sûres (Kasabian, Interpol, Libertines), et des artistes qui montent comme Shamir, Years & Years, ou Mini Mansions. Nous sommes très fiers de cette mixité.

Un ou plusieurs d’artistes de ta prog dont tu penses que l’on va beaucoup entendre parler en 2015 ?

C.D. : Shamir, Jacco Gardner, ou encore Wand, font partie selon moi des « New Comers » dont on va entendre parler dans les mois qui viennent. En tous cas, ils le méritent !

Une anecdote marrante sur les éditions précédentes ?

C.D. : Sûrement lors de l’édition de 2009 lorsqu’Oasis nous a appris quelques minutes avant de monter sur scène que Noel Gallagher était rentré à l’hôtel (suite à une énième altercation avec son frère Liam, le chanteur décide ce soir-là de quitter le groupe nldr), on a finalement fait jouer Madness à leur place dans la panique. J’espère évidemment que cette anecdote « marrante » ne se reproduira pas !

Ton meilleur souvenir en tant que programmateur sur le festival ?

C.D. : Lors de la clôture de l’édition 2010 avec Arcade Fire, un énorme orage a commencé au bout de 50 minutes de set. En 15 minutes la scène était recouverte d’eau, on a donc été obligé de stopper le concert pour des raisons de sécurité. Un quart d’heure plus tard, le groupe est remonté sur scène et s’est lancé dans une version semi acoustique (état du matériel oblige) de Wake Up. C’était hyper émouvant et c’était une belle récompense pour le public qui avait courageusement bravé la tempête.