Jazz à Juan

Que n’a-t-on pas écrit sur ce mythique festival de la Côte d’Azur qui célèbre sa… 57è édition !

Nous pouvons rappeler, chaque nouvelle saison, que Louis Armstrong, Coltrane, Miles Davis, Ray Charles y ont joué pour bien mesurer dans quel territoire sacré pénètrent les vacanciers et mélomanes. Les musiciens ont même apposé leurs empreintes sur la pierre comme à Hollywood. D’ailleurs, les musiciens patrimoniaux continuent de s’illustrer. Buddy Guy aime venir y faire vrombrir sa guitare (16 juillet). Le blues sera mis en avant avec une autre star, Taj Mahal et son héritier Keb Mo (17). Nous remonterons loin aussi dans l’histoire aux côtés du saxophoniste Wayne Shorter, ancien membre du Miles Davis group, et du saxophoniste Branford Marsalis (18). Presque aussi patrimoniale est la chanteuse soul Macy Gray, de retour avec un album original, Stripped, et qui croisera son collègue de jazz soul Gregory Porter (19). En dehors de ce livre d’or, le festival s’est offert le très sucré Sting (20), Jamie Cullum et Anoushka Shankar (22) avec pour finir un nouveau retour vers l’histoire, en compagnie des Blind Boys Of Alabama (23), mythique escouade de gospel née en 1939. Evidemment, il ne reste plus grand monde de la formation originale. 

Du 15 au 23 juillet – Pinede Gould.  Juan-Les-Pins (06). www.jazzajuan.com