Jazz au Phare

Le jazz nous emmène encore une fois dans une belle balade.

Le jazz nous emmène encore une fois dans une belle balade, à vélo que l’on peut louer (c’est le sport national sur l’île de Ré) ou à pied. Près du Phare de la Baleine, face à la mer, s’est monté un joli festival qui, pour sa 8è édition, célèbrera le centenaire du premier album de jazz enregistré (1917) par l’Original Dixieland Jass Band. Comme tous ses collègues, le directeur artistique Jean-Michel Proust cherche à proposer une affiche équilibrée susceptible de plaire aux vacanciers là par hasard comme aux mélomanes pointus. Cette année, il semble l’avoir trouvé, en attrapant le formidable pianiste cubain Roberto Fonseca (13 août) ou la chanteuse folk marocaine Hindi Zahra associée à la Malienne Fatoumata Diawara (15). Evidemment, la curiosité viendra du retour de l’un des groupes phare de Woodstock en 1969, Ten Years After, légendaire pour l’incroyable solo de guitare d’Alvin Lee sur « Goin Home ». Lee n’est plus (décédé en 2013) et la tâche (difficile) incombe à Marcus Bonfanti de le faire oublier (16). 

Du 12 au 16 août. Saint Clément des Baleines, Île de Ré (17). www.jazzzauphare.com