Joy Orbison et Boddika, duo de surdoués à la Concrète

Après un set à quatre mains l’an passé sur la scène fleurie du festival We Love Green, Joy Orbison et Boddika, deux des producteurs le plus captivants d’Angleterre, repassent la Manche et mixeront ensemble derrière les platines de Concrete mercredi.

A la tête du label Nonplus Records, Boddika met un coup de fouet à une musique électronique qui ronronne parfois trop, en cassant les rythmes et transgressant les dogmes. Avec Joy Orbison, lui aussi Londonien et révélé par la grâce du hit Hyph Mngo il y a quelques années, ils mélangent les influences (techno, jungle, house, dubstep, UK garage) et chacun de leurs titres en commun est une claque sonique.

Après des tubes de club comme Swims ou Oh Mercy, ils reviennent avec Severed Seven, un peu plus énervé qu’à l’accoutumée avec ses boucles acides, à paraître bientôt sur leur label commun Sunklo. En attendant l’album ?