Jurassic party au Rex Club

Les promoteurs parisiens historiques vieillissent, c’est inéluctable. Signe des temps, la hausse remarquable du nombre de fêtes pour les gamins (le Mini Weather, la boum du Badaboum, Stéréokids Party…) et les bien nommées soirées Pure Dino organisées par le Rex Club depuis deux ans.

Le concept : faire sortir les “vieux” clubbeurs de chez eux et parfois revoir des copains enterrés sous leur canapé. D’abord gratuite pour les + de 25 ans, puis pour les + de 30 ans, le Rex Club vise cette fois les + de 40 ans, qui entreront sans payer jeudi soir pour gigoter sur les sets du producteur français Molecule, revenu de sa virée en haute mer, et de Frank De Wulf. Le vétéran de la scène électronique belge (47 ans) agitait les raves avec ses tubes Acid Rock (sous l’alias Rhythm Device) et Future FJP (sous le nom de Liaison D) il y a vingt-cinq ans. Le genre de mec parfaitement qualifié pour faire danser vos enfants.