Kerri Chandler, la grosse cote du week-end

Il commençait presque à nous manquer.

Ça fait neuf mois que Kerri Chandler, le parrain de la house new-yorkaise, ne s’est pas produit dans un club de la capitale (la dernière fois était au Zig Zag, fin août). Ce qui correspond à environ deux ans en équivalent années 2000, quand Paris jouait encore en seconde division de la ligue internationale du clubbing. La venue de l’auteur des hits “Rain” ou “Bar à Thym” est donc toujours un événement, puisque le Rex Club le booke sur son créneau du dimanche soir, réservé aux têtes d’affiche, ce qui démontre bien que sa cote n’a pas faibli, en attendant le verdict des festivals cet été. L’intérêt de la soirée sera renforcé par son co-starring, DJ Deep, chantre de la deep house dans les 90’s et 00’s avec sa soirée Legends, où il invitait des artistes qui se faisaient rares à Paris, et notamment la clique de la légendaire fête new-yorkaise Body & Soul (Joe Claussell et… Kerri Chandler). Depuis, DJ Deep s’est tourné vers la techno, son label Deeply Rooted hébergeant l’excellence du genre à la française, avec Zadig, François X ou Marcelus. Pour l’occasion, il a accepté de replonger dans ses vieux bacs, et proposera donc ce dimanche un mix deep house à l’ancienne, tout ça sans changer de pseudo. Une gageure dans une époque où les DJ’s n’osent plus mettre un kick de côté de peur de ruiner une image soigneusement marketée.