L’abattage rituel de George Mastromas

L'abattage rituel de George Mastromas
© Solange Abaziou

 

George est un type banal. Pas mauvais ni vraiment bon. Et quand l’occasion se présente de prendre le pouvoir, il n’hésite pas à devenir le pire des salauds. Un type comme un autre en somme, guidé par un sens relatif de la justice, oscillant entre bonté et lâcheté, jusqu’au jour où il décide de prendre l’autre voie. Trahir son patron, cumuler les mensonges, devenir l’une des plus grosses fortunes mondiales… Cinq tableaux, pour raconter cette montée fulgurante (et la chute qui va avec). Une tragédie moderne et cynique, à voir avec un moral d’acier.

Retrouvez plus d’informations sur le site du Théâtre de Suresnes – Jean Vilar.