Le Batofar fête ses 16 ans !

Seize ans déjà qu’ on voit les clubbeurs tituber au petit matin le long du quai François Mauriac.

Parmi les pionniers du quartier, le Batofar a vu la Seine se garnir de lieux de nuit ces dernières années (Concrete, Wanderlust, Mad Boat…), mais tient toujours la barre avec une programmation un peu moins flashy et toujours alternative. Pour fêter cet anniversaire, le Batofar troque sa peinture rouge pour du bleu tout au long du Blue Birthday, qui s’ étale sur trois soirées mêlant expositions, projections, concerts et soirées. Dans le club, le jeudi 12, on trouvera l’ agence de booking berlinoise Odd Fantastic, qui place aux platines trois de ses poulains, dont Christopher Rau, signé sur le label Smallville, ou NGLY, remarqué par le label de Ron Morelli, L.I.E.S. La fête du vendredi sera assurée par le label/magasin de disques munichois Public Possession, qui, outre ses signatures (Bell Towers, Tiago, Anton Klint), fait venir le DJ new-yorkais Tim Sweeney, trendsetter historique de la musique électronique via son émission Beats in Space. Le samedi, place au label anglais Swamp 81, créé par Loefah, l’ un des premiers protagonistes du dubstep aux côtés des Digital Mystikz il y a maintenant dix ans, et qui a su avancer en signant les producteurs les plus avant-gardistes de l’ électro britannique, d’ Addison Groove à Joy Orbison en passant par Boddika. Il viendra accompagné de ses collègues Paleman et Chunky. On n’ a pas fini de tanguer en sortant du Batofar…