Le Rex Club fait peau neuve

C’est un morceau d’histoire qui disparaît. Après un mois de travaux, le Rex Club a rouvert la semaine dernière avec un nouveau dancefloor.

Les planches de bois piétinées depuis bientôt trente ans par les danseurs venus en pèlerinage dans le temple parisien de la techno ont finalement rendu l’âme. Elles laissent place à un revêtement en caoutchouc plus résistant, avec le logo du Rex au centre de la piste, désormais plus aérée. Si la cabine DJ ne bouge pas, le bar principal a aussi été relifté et le sound-system affiné. Et pour tester ce nouveau Rex, rien de mieux qu’une nouvelle édition d’Automatik, la soirée techno historique du club, qui ressort des cartons pour les grandes occasions. Ce sera le cas vendredi soir, avec la crème des producteurs de Detroit : les frangins d’Octave One, pour un live dans lequel figurera certainement leur hit “Black Water”, et DJ Rolando, l’auteur de “Jaguar”, hymne ultime du collectif Underground Resistance. Pas de regret : les planches en bois n’auraient sans doute pas résisté…