Le Togo à gogo

Une chasse au trésor à Lomé, la capitale du Togo : c’est le défi que se sont lancé la journaliste et réalisatrice Liz Gomis et Julien Lebrun, manager du label afro-soul et tropical funk parisien Hot Casa Records, avec pour mission de retrouver les perles musicales d’artistes oubliés.

Via Togo Soul 70, le duo veut raconter en sons et en images les 70’s togolaises, période d’effervescence artistique d’un pays qui vient tout juste d’accéder à l’indépendance pour tomber dans une dictature – celle du président Gnassingbé Eyadema – pourtant pas très favorable à la culture. Ils ont donc constitué une liste de musiciens à regrouper sur une compilation (dont la diva Bella Bellow ou Roger Damawuzan, le “James Brown de Lomé”) et vont partir en Afrique de l’Ouest pour filmer la recherche des chanteurs et producteurs, leur demander les droits de rééditer leurs disques et raconter face caméra le contexte dans lequel ils ont été composés. Un projet passionnant qu’il faut soutenir via la plateforme de crowdfunding www.kisskissbankbank.com/togo-soul-70 et qu’on pourra découvrir en musique ce vendredi dans le nouveau club du 11e, le Punk Paradise, avec aux platines Julien Lebrun et Afrobrazilero de Hot Casa et le usual suspect des nuits parisiennes, Soulist.