Le top du clubbing pour célébrer halloween

Effrayez vous sur une piste de danse tout le weekend avec notre sélection de soirées à ne pas manquer afin de célébrer citrouilles et autres fantômes comme il se doit…

Pour Halloween, le collectif parisien Insomnia Rec, qui fait régulièrement venir les talents de la scène électronique roumaine dans la capitale, joue la carte du secret warehouse (à une porte de Paris) avec une belle amplitude horaire (10 heures de musique). Le crew continue à jouer la carte de l’Est, avec en tête d’affiche Gescu, régulier du festival Sunwaves, un des meilleurs atouts marketing de la Roumanie pour faire venir les touristes français. Dans un entrepôt à une autre porte de Paris (identifiée celui-là, ça se passe au Dock Pullman), The Tribes organise une nouba de huit heures, avec le DJ techno/house de Leipzig, Matthias Tanzmann, et le duo israélien Guy Mantzur & Roy Rosenfeld, signé sur le prestigieux label allemand Kompakt. Plus près de la Seine, le Batofar propose la bien nommée Voodoo Rave, qui sera une bonne pioche avec la présence du vétéran anglais Jerome Hill, qui mixe depuis 1990 entre hip-hop, acid house, breakbeat ou techno. Un DJ ouvert d’esprit à la technique sûre et qui n’hésite pas à mélanger les styles, un concept qui fait paniquer les trois quarts de ses collègues. Sur la rive d’en face, Concrete a concocté un line-up démoniaque pour ce 31 octobre, avec la DJ anglo-berlinoise Paula Temple et ses playlists de rave, un mix bien sombre de Vatican Shadow, la figure du voguing français Kiddy Smile et un set de DJ AZF pour réveiller les morts.

Nuit du 31 octobre
Insomnia Rec (lieu secret) (23h30 15-20 €).
The Tribes au Dock Pullmann (22 h 15-26 €), 50 avenue du Président Wilson, La Plaine Saint-Denis M° Front Populaire.
Halloween à Concrete (22h, gratuit/15 € après minuit) port de la Rapée  M° Gare de Lyon.
Voodoo Rave au Batofar  (23h, 12 €) quai François Mauriac M° BNF.