Les Femmes s’en mêlent

Avec le printemps, Les Femmes s’en mêlent revient dans toute la France.

Et depuis près de vingt ans, le festival créé par Stéphane Amiel ne faiblit pas dans son entreprise d’exploration du rock, du folk, de l’électro, etc., à l’affût des chanteuses et musiciennes émergentes. Après des éditions récentes délibérément “cabinet de curiosités” ou très marquées par le hip hop (2014), le programme de l’année évoque un retour à la chanson, aux mélodies. Qu’elles soient accommodées avec des ingrédients post-punk/new wave (C.A.R., Shopping), des guitares folk (Jenny Lysander, Jessica Pratt, Rachael Dadd, etc.) ou plutôt rock (Courtney Barnett, Jeanne Added).

Dans un environnement très anglo-saxon, on remarque toutefois trois événements francophones : Véronique Vincent et Marc Hollander présentent (enfin !) leur étonnant album synth-pop conçu au début des années 80 et rseté inédit jusqu’à l’an dernier (le 16 au Divan du monde) ; Mansfield.TYA célèbre les dix années de son disque électrisant June (le 18 à L’Archipel) ; Robi donne la version publique de son second album clair-obscur, La Cavale (le 14 au Plan, le 26 au Divan du monde). Et des découvertes en vue.

A ECOUTER : BANDE SON DU FESTIVAL EN SEPT DISQUES

 

• Courtney Barnett : A Sea of Split Peas 
Une Australienne de 26 ans entre les Byrds et un indie-rock indolent. 
• C.A.R. : My Friend
L’ex-Battant Chloé Raunet ouvre un night-club cold wave. 
• Rachael Dadd : We Resonate
Candides et bucoliques, des ritournelles folk colorées et de la fantaisie.
• Jenny Lysander : Lighthouse EP
Repérée par Piers Faccini, la Suédoise met dans le mille avec ses mélodies songeuses.
• Jessica Pratt : Jessica Pratt
De San Francisco, une voix singulière et une guitare qui évoquent les songwriters des 60’s. 
• Shopping : Consumer Complains
Des Anglais fans de new wave, versant remuant, et toutes guitares dehors.
• This Is The Kit : Bashed Out 
Épanouie et profonde, Kate Stables oscille entre pop et folk atmosphériques.