L’exposition « Ceija Stojka (1933-2013). Une artiste Rom dans le siècle » à la Maison Rouge


Ceija Stojka, sans titre, 1995
Ceija Stojka, sans titre, 1995 © Ceija Stojka, Adagp, 2017. Courtesy Collection Antoine de Galbert.

 

Ceija Stojka est déportée à l’âge de 10 ans, parce que Rom. Elle survit à trois camps de concentration, Auschwitz-Birkenau, Ravensbrück et Bergen-Belsen. C’est seulement 40 ans plus tard qu’elle ressent le besoin d’en parler et qu’elle se lance dans un fantastique travail de mémoire. Son œuvre, peinte ou dessinée, réalisée sur papier, carton fin ou toile, compte plus d’un millier de pièces. Elle représente les années terribles de guerre et de captivité endurées mais aussi des paysages colorés idylliques, évocations des années d’avant-guerre dans la campagne autrichienne.

La Maison Rouge
10 boulevard de la bastille, 12e
Du 23 février au 20 mai 2018
Tous les jours sauf le lundi et le mardi de 11h à 19h, nocturne le jeudi jusqu’à 21h
Tarif plein : 10 euros – Tarif réduit : 7 euros – Gratuit : – 13 ans