L’exposition « Je mange donc je suis »

Musée de l’Homme

« Il faut manger pour vivre, et non vivre pour manger. », comme le dit si bien ce vieux proverbe popularisé par la célèbre réplique tirée de L’Avare ! La prochaine exposition du Musée de l’Homme s’intéresse à cet acte quotidien, à ce besoin primaire qu’est l’alimentation. Si cette pratique est au cœur de nos préoccupations contemporaines avec des termes entrés dans le langage courant tel que le « bien manger », le parcours observe d’un point de vue anthropologique l’impact de notre consommation – qu’elle relève de considérations culturelles, de rituels ou d’interdits – sur notre identité.

Au-delà d’analyser les implications biologiques, sociétales et écologiques de notre alimentation, l’exposition événement s’appuie sur les recherches menées par les scientifiques du Muséum d’Histoire naturelle pour explorer des approches transversales particulièrement intéressantes telles que l’influence de l’alimentation sur notre évolution ou la question des aliments « genrés ».

La dimension scientifique et biologique propre au sujet de l’exposition n’empêche pas le dialogue avec des formes artistiques – comme les œuvres de Pablo Picasso, Gilles Barbier, Pilar Albarracin ou Liu Bolin – ou la mise en place d’une scénographie immersive, parfois ludique et décalée !


Du 16 octobre au 1e juin 2020


Musée de l’Homme
17 Place du Trocadéro et du 11 Novembre, 16e
Ouvert tous les jours de 10 h à 18 h sauf le mardi
Tarifs : tarif plein : 12 €, tarif réduit : 9 €

Les meilleures expositions du mois d’octobre