Montreux Jazz Festival

Pour son cinquantenaire, ce festival est devenu depuis un mastodonte qui navigue bien au-delà du jazz et peut, comme le Sporting de Monaco, s’offrir à peu près tous les artistes qu’il veut.

Lancé en 1967, ce festival célèbre son cinquantenaire. Il est devenu depuis un mastodonte qui navigue bien au-delà du jazz et peut, comme le Sporting de Monaco, s’offrir à peu près tous les artistes qu’il veut. Le groupe de rock indie anglais Alt-J lance la fête (30 juin). Le pianiste Herbie Hancock, le funky man Fred Wesley (2 juillet), le duo de new pop des 80’s Pet Shop Boys et la puissante chanteuse Beth Dito revenue de son groupe Gossip (3), les grandes voix aériennes du folk Fleet Foxes, et le retour de la formation originelle de trip hop Morcheeba, la chanteuse Skye Edwards et Ross Godfrey  (4), la chanteuse soul Macy Gray et le sex bomb Tom Jones (7) composent un plateau riche et souvent inédit. L’originalité de Montreux tient à ces concerts que l’on ne trouve pas ailleurs, comme Brian Wilson venu présenter son chef d’œuvre Pet Sounds sorti en 1966, avec le même soir Bryan Ferry (9), ou la star de la soul Erykah Badu (11). ET ce n’est pas fini. Vous aurez encore le très poétique London Grammar (12), le guitariste George Benson, la légende de la soul Mavis Staples, issue de la mythique famille gospel, et le chanteur de soul Michael Kiwanuka, toujours porté par son chef d’œuvre Love And Hate et les bluesmen du désert Tinawiren (13), le prince des chanteurs africains Youssou n’Dour et Benjamin Biolay (15). 

Du 30 juin au 15 juillet à Montreux (Suisse) à l’auditorium Stravinski, Montreux Jazz Club. www.montreuiljazzfestival.com