Nuits de Fourvière 2017

Traditionnellement, les Nuits de Fourvière, à Lyon, situées au cœur de l’archéologie lyonnaise, avec ses vestiges, proposent une soixantaine de représentations dans tous les genres (théâtre, opéra, danse, musique).

Les meilleurs groupes s’y produisent. « Lamomali, l’aventure malienne de M », avec Toumani et Diabaté (1-3 juin) et la fanfare canadienne d’Arcade Fire (5) lancent le mois étincelant. L’armada française sera bien représentée par Julien Doré (16), Benjamin Biolay et le désormais ultra-populaire La Femme (19). Les nostalgiques plébisciteront le chanteur jazzy Paolo Conte toujours sur la brèche à 79 ans (20), d’autres, le groupe de rock britannique Foals (28), le lyrique Benjamin Clementine (29) ou Alt-J (4 juillet). Le jazz nomade de Titi Robin (5), le grand raout balkanique de Goran Bregovic et de son Orchestre des Mariages et Enterrements (6), l’alchimiste sonore Yann Tiersen et François and the Atlas Mountains (7), les explorateurs pop de Liminanas (10), la reine du Calypso Calypso Rose, 77 ans, qui nous rappelle Cesaria Evora (14) et le cowboy argentin du tango Melingo (16) plairont aux amateurs de voyages. C’est là aussi que Brian Wilson (comme à Montreux) réveillera les mânes de son chef d’œuvre Pet Sounds sorti en l’an de grâce 1966 (17), que l’on reverra la chanteuse folk Leyla McCalla pour une soirée très roots avec le Music Maker Blues Revue (19), et un cortège de femmes hardies, Camille (20), Imany et Ceu (21). Comment ne pas envier ceux qui écouteront le même soir le grand nom de la soul Michael Kiwanuka et l’une des voix bluesy les plus envoutantes d’aujourd’hui, Valérie June (22), ou cet Italien incroyable Vinicio Capossela sorte de Paolo Conte bourré d’énergie et de lyrisme, qui joue le blues grec, le rebetiko (23).

Du 1er juin au 29 juillet. Grand Théâtre et Odéon au 6 Rue de l’Antiquaille, 69005 Lyon​.  www.nuitsdefourviere .com