Festivals

Paris Jazz Festival

Le Paris Jazz Festival, dans le cadre verdoyant du Parc floral, nous promet des voyages (gratuits) à travers les différentes contrées du jazz. Les promeneurs iront musarder du côté de l’Italie, avec le trompettiste Enrico Rava, et le saxophoniste Stefano Di Battista (le 14 juin).

Le navire se rendra au Japon, pour écouter Les Tambours de Tokyo (le 21), puis en Israël, dans le sillage du trompettiste héritier de Miles Davis, Avishaï Cohen (le 27). La ville de New York sera bien sûr une étape importante. Le premier concert tombe évidemment un 4 juillet, date anniversaire de l’indépendance américaine.

Le groupe français Over The Hills rend hommage à l’album mythique de la chef d’orchestre américaine Carla Bley, Escalator over the Hill. À la tête de son quintette, le pianiste Jason Moran célèbre une figure historique, disparue en 1943, Fats Waller (le 5 juillet). Le week-end suivant fait place à l’Afrique, avec le guitariste malien Boubacar Traoré et le groupe de blues venue du Sahel, Songhoy Blues (le 11).

Surtout, le public pourra assister à l’un des rares concerts du duo entre Eric Bibb, le joueur folk américain, et le Malien Habib Koité, qui vient jouer quelques morceaux de son album Brothers in Bamako (le 12). Le voyage ne serait pas complet sans une autre place forte du jazz, la Suède, avec le tromboniste funk Nils Landgren et son grand orchestre (le 19). Et enfin, l’ultime week-end nous présente, sous l’intitulé “Paris universel”, quelques artistes doués, à commencer par la trompettiste Airelle Besson, déjà couverte de prix à moins de trente ans, et l’organiste Rhoda Scott (le 26).

Parc floral, 12e. Mo Château de Vincennes. Entrée du parc : 6 €.