Rebolledo, disco loco

Acoquiné avec Superpitcher au sein des Pachanga Boys, un concept qui fait un malheur en festival, Rebolledo repart enfin en solo avec la sortie de son second album, Mondo Alterado.

En l’écoutant, on a réalisé à quel point sa touche disco mutante (dont il a imbibé les sorties des Pachanga), nous avait manqué. Son premier long format, Super Vato (en 2011) avait révélé au monde son grain de folie et son talent pour le groove déviant (réécoutez Super Vatos, son dément featuring avec Matias Aguayo). Mondo Alterado transpire du même état d’esprit, que le Mexicain célébrera dimanche soir au Rex en compagnie de Maceo Plex et Jennifer Cardini.