Sciences Frictions : musique à la cité

Performances psychédéliques, concerts illuminés de vidéos, DJ-sets cosmiques, expériences scientifiques venues d’ailleurs, visites d’expositions insolites… Sciences Frictions n’est pas une soirée comme les autres, c’est une fête futuriste, sensorielle, ludique et humaine unique, où la musique et les sciences se rencontrent.

Ce sera sans doute la fête la plus originale de la semaine. La Cité des Sciences ouvre ses portes aux musiciens, qui se déploieront dans ses différents espaces avec des concepts originaux. Le plus avancé sera celui de NSDOS, dont on connaît le penchant pour les nouvelles technologies, lui qui avait présenté son projet de clubbing augmenté il y a deux ans à la Gaîté lyrique. Cette fois-ci, le DJ/producteur/danseur/hacker dévoilera dans le Planétarium son projet audiovisuel Intuition, préparé dans le froid d’Alaska, où il a passé plusieurs mois à capter le mouvement des glaciers ou les fréquences des aurores boréales. À vivre également, un practice de hula-hoop, un spectacle de magicien, le live de La Femme et le set de Superpoze dans la grande salle, tandis que le label parisien Antinote squattera la Cité des enfants pour un showcase silencieux des DJ’s Zaltan, D.K. et Epsilove, à écouter au casque.

Le 27 avril de 19h00 à 02h00, à la Cité des sciences et de l’industrie au 30 avenue Corentin-Cariou, 75019. M° Porte de la Villette. Entrées : de 22 à 26