Sheila Hicks – Lignes de vie au Centre Pompidou

Voyagez dans la matière avec l’exposition Sheila Hicks – Lignes de vie à découvrir au Centre Pompidou jusqu’au 30 avril

 

composition de Sheila Hicks avec pelotes de laines de couleurs
Palitos con Bolas, 2008-2015 © ADAGP, Paris 2018

 

Sheila Hicks est une artiste américaine installée à Paris depuis le milieu des années 1960. Jusqu’au 30 avril, le Centre Pompidou lui accorde une exposition intitulée  Lignes de vie. En effet si l’œuvre de l’artiste devait être caractérisée en deux mots, « lignes » et « vie » n’auraient pu être mieux choisi. Ou peut-être « ruisseau » et « couleurs », mais quoi qu’il en soit, ces associations tendent à figurer la même image, celle d’une œuvre textile à la palette éminemment chaleureuse.

Son héritage est double, d’une part le principe de l’école du Bauhaus qui ébranle la hiérarchie des pratiques artistiques et tend à faire circuler librement Beaux-Arts, design et décoration.
Par ailleurs, ses affinités avec la couleur et le textile proviennent directement d’études menées, au cours de sa scolarité, sur les tissages précolombiens. Plus tard, Sheila Hicks se rendra à de nombreuses reprises au Mexique, où elle apprend, et s’inspire beaucoup.

 

Lianes de couleurs et pelotes de laines installation de sheila hicks
Atterrissage 2014 © ADAGP, Paris 2018

 

 

L’artiste conçoit très rapidement son activité dans un vaste champ où le passage de l’œuvre d’art à la décoration ou au design se veut fluide. Le textile, déformable, étirable, souple, s’adapte et se transforme au grès des envies, il est l’un des rares médiums avec lequel la forme n’éclipse jamais le matériau. La forme et la couleur, telles sont les deux principes auxquels se voue Sheila Hicks. Le tissu lui permet d’acquérir une liberté folle de procédés : tissages, compositions, liens, tapisserie, nœuds … Et de donner vie à des objets à mi-chemin entre peinture, objet, installation, œuvre microscopique ou monumentale.

L’américaine revisite l’objet, sa forme, sa texture et son utilité.

Voyagez dans la matière, au Centre Pompidou, du 7 février au 30 avril.

 

Toutes les informations complémentaires sont disponibles sur le site du Centre Pompidou

 

Pour aller plus loin : avec l’art contemporain, la tapisserie reprend des couleurs