SNTWN fête 7 ans d’activisme

Le collectif parisien SNTWN, organisateur de teufs pointues à La Machine du Moulin Rouge ou au 6B, fête ses 7 ans en deux parties ce mois-ci, avec une soirée spéciale live le 18 décembre, et une autre avec des DJ’s ce vendredi, au Virgo, le club de Montparnasse dont ils ont repris une partie de la prog avec La Raffinerie.

Pour cet anniversaire, SNTWN avait installé Omar-S en haut du flyer, mais le DJ/producteur de Detroit a décliné l’invitation après les attentats de vendredi 13. Du coup, Levon Vincent sera un peu l’affiche de la soirée, de par son statut sur la scène techno/house, construit à coups de mix impeccables, mais aussi à cause de la polémique qu’il a générée la semaine dernière. Le DJ américain (installé à Berlin) avait posté sur Facebook un message encourageant les gens à s’armer pour se défendre contre les terroristes. Un post qu’aurait sans doute liké Charlton Heston, mais qui est assez mal passé de ce côté de l’Atlantique.

Parce qu’il n’avait pas envie de torpiller sa carrière à la Ten Walls (banni des clubs après ses propos homophobes), Levon Vincent a vite calmé l’affaire, expliquant qu’ « il comprenait désormais mieux les coutumes dans cette partie du monde ». Il faudra quand même bien le fouiller à l’entrée. Et si vous pensiez à le boycotter pour sa différence culturelle, n’oubliez pas qu’il y a d’autres excellents artistes aux platines ce soir-là, comme DJ Richard, du label de techno détraquée White Material Records, et Geology, qui a produit des petits artistes type Mos Def, Jill Scott, De La Soul, et fait partie de Born Busy, le premier groupe de Tupac Shakur.