Soirée Dre Day

Une soirée de base dans un appart. L’ambiance se délite doucement sur le dancefloor, la faute à des DJ’s improvisés qui veulent passer leur dernière chanson préférée via une vidéo YouTube même pas en HD. Un mec un peu avisé balance un morceau de Dr Dre (n’importe lequel). Et la fête est relancée.

Ça se passe toujours comme ça avec le hitmaker de Los Angeles. Maintenant, imaginez une soirée où les DJ’s ne joueraient que du Dr Dre, toute la nuit. Ce fantasme de geek à casquettes se réalisera samedi soir pour la soirée Dre Day montée par les crews Free Your Funk et Poyz & Pirlz, une célébration du génie de la West Coast importée des USA. Ce concept de programmation monomaniaque avait déjà été approuvé avec la soirée Thank You Jay Dee, qui rendait hommage tous les ans à la discographie du défunt prodige du hip-hop de Detroit. S’il n’a sorti que trois albums sous son nom en trente ans de carrière, la contribution de Dr Dre à la musique moderne est tellement considérable (Tupac Shakur, Snoop Dogg, Eminem, Xzibit, 50 Cent ou Kendrick Lamar lui sont tous redevables) qu’il n’y a pas de raison d’attendre qu’il passe l’arme à gauche. D’autant que le Californien, qui a récemment révélé sa phobie sociale, est sur le haut de la vague, après un été 2015 parfaitement orchestré entre la sortie de son excellent dernier album, Compton, et celle du – tout aussi abouti – film consacré à l’histoire de NWA, Straight Outta Compton.