Soirée Lost and Found : Trouver l’âme sœur à Montreuil

Voir la crème des DJ’s mondiaux tous les week-ends ne suffit plus. Les Parisiens veulent aussi des fêtes moins formatées, moins encadrées et moins se faire marcher sur les pieds. C’est parce qu’ils ne se retrouvaient plus dans le clubbing traditionnel que quatre DJ’s/promoteurs ont monté Subtyl il y a trois ans.

Leur figure de proue, les soirées Lost & Found, s’organisent évidemment hors des boîtes de nuit et veulent renouer “avec le rituel festif”, explique Sina Araghi. “Il y a pas mal de choses dans le clubbing qu’on ne voulait pas reproduire, notamment le fait que ce soit très contemplatif, qu’il y ait une distance entre le public et le DJ. L’idée était de retrouver ce moment où les artistes se préparent à recevoir le public, et pas l’inverse.”

Dans leurs soirées, le DJ n’est jamais perché, toujours au même niveau que les danseurs, qui participent au spectacle avec des scénographies interactives, comme cette installation lumineuse qui réagissait aux mouvements, installant le public dans le rôle de l’éclairagiste. Après avoir testé plein de choses sur 100 party people au Local, leur “labo” de Vitry,  ils le mettent en application grandeur nature, c’est-à-dire “350 personnes maximum”, dans une friche industrielle de Montreuil, qui abritait autrefois une écurie et les studios de cinéma Pathé.

Sur le plan : un warehouse bas de plafond, trois autres espaces et une cour extérieure. La programmation oscillera de la house soulful à la techno, avec, entre autres, Wrecka Spinnazz Club, Kermit Dee de Jekyll & Hyde, et Sina qui appuiera ses kicks en fin de journée. Pour ceux qui veulent sortir des sentiers battus.