Soirée Mona The French Kiss à La Java

Si Chicago est le haut lieu de la house, Gramophone en est le pilier. Le magasin de Clark Street, distributeur historique des disques de Frankie Knuckles et consorts, est un endroit mythique, celui que visitent tous les amateurs et professionnels de la house quand ils sont en ville.

Derrière le comptoir, qui a vu défiler des légendes comme Derrick Carter ou DJ Sneak, ils sont accueillis par Michael Serafini, propriétaire du business depuis quelques années. DJ accompli (il mixait d’abord des clips avant de passer au vinyle), Serafini est devenu un érudit de la scène house et un témoin de son renouveau, qu’il oriente depuis son magasin quand il n’est pas en train de mixer lors sa soirée queer Queen! au Smart Bar, le club historique de Chicago. Le genre de CV qui attire l’œil des promoteurs et pourtant, il sera pour la première fois ce week-end à Paris, à l’invitation de Nick V, pour sa soirée Mona à la Java. Une édition spéciale intitulée The French Kiss, du nom du hit de Lil Louis, autre star chicagoane, avec comme toujours une dance class ouverte au public en préambule, au cours de laquelle Karl Kane Wung dévoilera les rudiments de la danse house. Si vous ne savez pas vous tenir sur le dancefloor, voici une occasion en or.