Soirées : où sortir cette semaine

Sortir à Paris… Oui mais où ? Difficile de s’y retrouver avec toutes ces soirées dans la capitale !
On va vous aider un peu… Suivez notre sélection de soirées et de clubs pour vous déhancher et écouter du bon son jusqu’à la fin de la semaine.

Jeudi 21 mai

A Night With David Bowie au Bus Palladium

Nicolas Ullmann rend hommage au Thin White Duke avec ses copains du rock parisien Yarol Poupaud et Yan Destal. Venez costumé en Bowie, on vous maquillera et les plus beaux seront shootés pour une exposition.

 

Vendredi 22 mai

Me.Club 008 au Trabendo

 

 

 

 

Carte blanche au label Power House, avec Head High aka Shed, qui a réuni à ses côtés le Berlinois Prosumer et la Parisienne Molly, ainsi que les alchimistes du collectif berlinoisPfadfinderei pour les performances visuelles.


Sherwood & Pinch Release Party  à La Bellevilloise

 

 

 

 

 

Si vous vous demandiez ce qu’il restait du dub aujourd’hui, rassurez-vous, tout va bien pour lui.

Il vient de subir un lifting réussi sur l’album Late Night Endless (paru en février chez Tectonic/On-U Sound) par deux types qui s’y connaissent, Adrian Sherwood et Pinch. Le premier est, depuis trente ans, le patron d’On-U Sound, label anglais majeur qui a su pousser le style bien au-delà de ses racines jamaïcaines. Le second, Pinch donc, producteur de Bristol et fer de lance de la première vague dubstep, est connu notamment pour les ponts qu’il a bâti avec le reggae jamaïcain.

Depuis quelques années, les deux hommes mènent un travail de studio purement dub dans l’esprit (l’exploration sonore), mais avec les sonorités d’aujourd’hui. Des travaux compilés dans un album riche et aventureux, qui réinvente le genre en mélangeant les codes du reggae et du dubstep. Un disque qu’on attendait depuis pas mal d’années.

Les deux dubheads seront à Paris samedi pour la release party de Late Night Endless à la Bellevilloise, en live, puis aux platines, avec un autre maître du dub anglais, le patron du label Ariwa, Mad Professor.

 

Samedi 23 mai

CIRCUS COMPANY NOZE RELEASE PARTY: Noze Live, Pepe Bradock, Sety au Rex Club

Revoilà les chapeaux de paille ! L’un des duos les plus habiles de la scène électronique française, Nôze, est de retour au bercail, avec le label parisien Circus Company (Nicolas Jaar, Guillaume & The Coutu Dumonts, Aquarius Heaven…).

Après une escapade outre-Rhin sur le label Get Physical de Booka Shade et une compile très remarquée, Body Language volume 11, il y a trois ans, les Nôze reviennent avec un superbe album, Come With Us, un peu plus pop qu’à l’accoutumée, avec notamment Dani Siciliano, qui fut un temps la muse de Matthew Herbert, et Jaw du groupe marseillais dOP.

Un virage pas si étonnant de la part des Parisiens, qui avaient déjà divagué vers le reggae ou les trips balkaniques par le passé, d’autant plus qu’on retrouve toujours leur ADN, ce petit beat au rythme house bien organique et ces mélodies mélancoliques jamais vraiment tristes, comme un spleen qu’on aurait envie de partager. Une flopée de remix étant également prévue, on ne s’inquiète pas pour le dancefloor du Rex Club, qui héberge samedi soir la release party du disque.

En plus, outre Sety, le boss de Circus Company, on y retrouvera le revenant Pépé Bradock, peut-être le meilleur producteur de la French Touch, dont les apparitions sont aussi rares que précieuses.


3 ans de ClekClekBoom : NSDOS Clubbing Sequence + Release party Paris Club Music vol. III à La Gaîté Lyrique

Trois ans déjà que ClekClekBoom balance des bons disques et nous fait découvrir des artistes qui sortent des sentiers rebattus du kick trop droit.

Comme chaque année, le label parisien fête son anniversaire – et la sortie du troisième volume de la compilation Paris Club Music – en rassemblant toutes ses forces vives le temps d’une nuit à la Gaîté-Lyrique, où musique et nouvelles technologies cohabitent depuis l’origine. L’un des artistes du label, NSDOS, s’y est installé depuis plusieurs mois pour préparer une expérience de “club intelligent”.

Cette performance spéciale, intitulée “Clubbing Sequence”, propose de revisiter le rapport entre le DJ, le danseur et le club. Chaque clubbeur sera équipé d’un bracelet, lequel transmettra des informations liées à la température du corps et aux mouvements de danse, qui seront ensuite réinterprétées sous forme de sons, d’images et de lumières. Tout le monde pourra ainsi apporter sa contribution au show.

Après cette performance, les DJ’s de ClekClekBoom (Bambounou, French Fries, The Boo, Coni, Jean Nipon, Manaré, Aethority, Aleqs Notal…) tenteront tout au long de la nuit de renouer le fil avec la foule, cette fois sans aide numérique. Mais on ne s’en fait pas trop pour eux…


Et on finit par une playlist en vous souhaitant une bonne semaine de sorties !