Sunshine People à l’Electric

Ça y est, il fait vraiment beau et il est temps de lâcher les teufs de techno dure dans les clubs sombres et bas de plafond.

La Haïku de vendredi à l’Electric sera idéale pour une transition en douceur vers la lumière avec la soirée consacrée à Maeve, le label de Mano le Tough, un DJ sur une trajectoire ascendante. Il a d’ailleurs intégré en 2014 le top 10 du classement Resident Advisor, qui l’a qualifié de « Morrissey de la house music ». Pas étonnant qu’il ait été adoubé par le crew d’Innervisions (Âme et Dixon, les artistes les plus demandés du moment) : adepte de jolies mélodies et d’ambiances hypnotiques, l’Irlandais installé à Berlin est le DJ parfait pour un lever de soleil, de préférence pas loin de la mer.

On se demande d’ailleurs ce qu’attendent les organisateurs du festival Calvi on the Rocks pour le programmer. Propulsé au firmament avec Tale of Us grâce à leur remix commun du génial Can’t Do It Without You de Caribou et le hit Primative People, Mano le Tough profite de la hype pour faire fructifier son label Maeve.

A l’Electric, il sera accompagné de quelques-unes de ses signatures, The Drifter, dans le même délire avec son track bien atmosphérique Again l’an passé, ou Matthew Dekay, le copain du DJ anglais Lee Burridge, avec qui il organise les fêtes diurnes itinérantes All Day I Dream. Que des mecs qui aiment la chaleur. S’il y a une nuit où vous risquez un coup de soleil, c’est celle-ci.