Techno, monstres et Cie au Cabaret Sauvage

L’Alter Paname, promoteur de fêtes dont on n’arrête pas de vous dire du bien, passe au niveau supérieur et organise un mini-festival ce week-end au Cabaret Sauvage sur le thème “monstrueuse parade”. Les organisateurs ont revu le film Freaks de Tod Browning, un classique qui a inspiré à David Lynch son Elephant Man et l’état d’esprit de cet événement, où se déguiser est fortement recommandé pour ne pas se sentir un freak parmi les freaks.

Comme toujours, l’Alter Paname proposera une kyrielle d’animations autour du dancefloor, avec cette fois des numéros de cirque un peu bizarres et surtout une grande roue de 18 mètres de haut de 1900 reconstituée à l’identique, installée sur le parking du Cabaret Sauvage ! Le format sera tout aussi monstrueux, avec 32 heures de fête non-stop, du samedi à 18 heures à 2 heures du matin le lundi.

Niveau musique, outre les quasi-résidents le Camion Bazar et Grego G, on retrouvera samedi Mike Huckaby, une des figures de la techno de Detroit ou encore le digger parisien Victor Kiswell, l’homme au salon débordant de vinyles. Dimanche, ce sera ambiance techno minimale avec, en tête d’affiche, la Suissesse Sonja Moonear, qui avait livré l’un des meilleurs sets du Weather Festival 2014.

Elle partagera la scène avec le Berlinois Stefan Goldmann ou le Belge Gerome Sportelli. Jetez aussi une oreille sur le mix du Français DieDerDas, remarqué il y a deux ans grâce à un joli édit du Mas Que Nada de Luiz Enrique, qui accompagne aussi l’étrange mais réjouissant projet Tampo Tango.