Terminal 7

 

Terminal 7 (c) Courtesy Groupe Noctis
Terminal 7 (c) Courtesy Groupe Noctis

Terminal 7 : Nuage parisien 

 

Après le Zig Zag, La Clairière ou le Yoyo, le groupe Noctis ajoute à son arc le Terminal 7, au Parc des Expositions de la porte de Versailles, un spot très convoité pour sa vue panoramique sur le sud de la capitale. Le lieu sera ouvert (sous le diminutif T7) trois fois par mois au public qui pourra découvrir une déco futuriste avec en pièce maîtresse une œuvre architecturale du designer brésilien Guto Requena, sorte d’arbre inversé avec une armature métallique qui s’illumine. Des projections vidéo sont aussi prévues sur la fameuse baie vitrée du lieu – évoquant un hall d’aéroport – qui permet de danser sur le lever du soleil. D’une capacité de 1 000-1 500 personnes, le T7 sera inauguré le 2 décembre 2017, avec la techno mélodique de Worakls. Le 15 décembre, l’Italien Sam Paganini prendra les platines, avant un pré-réveillon le 29 décembre organisé par le collectif Insomnia de Marwan Sabb, avec le trio français Apollonia et la Suissesse Sonja Moonear.

Quelle ambiance ?

Surplombante

Pourquoi on y va ?

Pour danser sur les nuages

Pour qui ?

Ceux qui n’ont pas le vertige