À la mère de famille

© À la mère de famille
© À la mère de famille

À la mère de famille, un trésor de gourmandise

De l’extérieur, tandis que la façade classée monument historique depuis 1984 capte immédiatement le regard, les vitrines dévoilent mille et une sucreries plus appétissantes les unes que les autres. Malgré la meilleure volonté du monde, difficile de résister à cet appel qui émoustille les papilles et réveille l’adorable glouton que nous sommes et que nous tentions désespérément de calmer. Ce sera pour une prochaine fois… Une fois à l’intérieur, les yeux s’écarquillent, la bouche s’ouvre légèrement et les mains trépignent d’impatience à l’idée de saisir les chocolats, pâtisseries et confiseries à portée. Car s’il faut être certain d’une chose : on ne ressort jamais les mains vides d’À la mère de famille, temple de la gourmandise dont l’aventure a débuté avec un certain Pierre Jean Bernard en 1761. Aujourd’hui, 10 boutiques ont pignon sur rue à Paris.

Quelle ambiance ?

Sucrée

Pourquoi on y va ?

La magnifique façade et, bien évidemment, les montagnes de sucreries

Pour qui ?

Personne ne va nous faire croire qu’il est contre une petite sucrerie de temps en temps…