Amarante

 

Amarante (c) DR
Amarante (c) DR

Amarante : hôtel de gare

 

Amarante a des allures de hall d’hôtel de gare, une belle lumière et des banquettes de skaï rouge confortables. Mais l’intérêt est ailleurs. Il se lit sur les visages goguenards d’épicuriens rassasiés à coups de produits d’exception, de recettes sans âge ni fioriture et de quilles malines. Croustillant de cochon basque et mesclun de salades (10€) – finaud et relevé –, veau fermier et grosses carottes (25€) – un poil trop cuit, mais joliment contrasté et parfumé – et mousse au chocolat de Sao Tomé-et-Principe (9€) – bombesque – s’arrosent d’un vin de l’Aveyron “Maximus” 2013 de Carmarans (35€) – sur le fruit et profond. Ajoutez une impeccable formule du déjeuner, et vous tenez votre table d’attache.

Quelle ambiance ?

Rétro et lumineux.

Pourquoi on y va ?

La carte de la maison.

Pour qui ?

Les Parisiens bistronomes.