An di an di

 

An di an di (c) DR
« Magret de canard à la prune séchée, compoté de prune, potimarron rôti au romarin, champignons poêlés » An di an di (c) DR

An di an di : Le mélange qui offre beaucoup

L’accueil est chaleureux et la table intime (seulement 20 couverts) au restaurant An di an di (« mange, mange ! » en vietnamien). Tenu par trois compères français d’origine vietnamienne, le lieu est une ode au métissage culinaire. Ici, cuisine française rencontre ingrédients vietnamiens et inversement : on goûte le banh cuon, une crêpe de riz vietnamienne aux champignons et émulsion à la truffe, le maquereau caramélisé, le bœuf sauce phô (bouillon aux épices réduit) et son nem dauphinois, et on ne part pas sans un dessert pensé et coloré par Adeline Gobin, pâtissière inventive du An di an di.

Quelle ambiance ?

Mixte of course

Pourquoi on y va ?

Pour une cuisine originale et qui ne choisit pas

Pour qui ?

Tous les curieux