Chez la Vieille

 

© DR

Chez la vieille : RDV au bistrot

Daniel Rose, le chef du Spring (Ier), remet le feu à cette gloire des Halles, aussi mythique qu’étroite. Surtout à son rez-de-chaussée, avec ses tabourets hauts et son comptoir filant. Moins à l’étage, à l’atmosphère précieuse de bonbonnière. Qu’importe, du sol au plafond, la carte déroule ses classiques bistrotiers joliment tournés. Terrine de canard et condiment raifort-betterave (11€) – de la mâche et du caractère –, bouillon et spätzles (11€) – le réconfort –, blanquette (20€) – droite dans sa cocotte –, riz au lait et pralines roses (6€) – du mordant. Oh, que cette adresse fait du bien !

Quelle ambiance ?

Bistrot à l’ancienne.

Pourquoi on y va ?

Pour la cuisine patrimoniale.

Pour qui ?

Les amoureux du bistrot parisien.