Henriette H

Boutique henriette h
© Henriette H

 

Henriette H : lingerie rétro

Inspirée par l’histoire des maisons closes parisiennes, Sarah Stagliano s’offre une première boutique-atelier à la devanture début de siècle, garde le parquet ancien, pose en vitrine des cabines aux rideaux blancs et imagine un vrai décor pour ses dessous. Depuis quatre ans, la créatrice s’est amourachée des culottes, dans les plus beaux cotons, et toutes brodées. À l’amour, à nos prénoms, à ceux de nos amoureux, de nos amoureuses et illustrant aussi avec humour les dessins de Wolinski lors d’une collection capsule. Repérée par Le Bon Marché puis rapidement vendue chez Merci, sa marque Henriette H s’étoffe au fil des saisons, porte-jarretelles, soutien-gorge et chemises complètent la collection, quelques caleçons pour garçons s’invitent, tous s’affichant désormais avec légèreté dans son douillet cabinet du 10e. Sur les étagères de bibliothèques chinées, les coffrets de culottes d’Henriette H côtoient les vieux flacons, les revues coquines d’Au bonheur des dames, du Paris Plaisir et le très beau fanzine, Beauty is only skin deep. Juste en face, passer à la Galerie Miranda, une nouvelle adresse du quartier, à la sélection photos et beaux livres subtile, tenue par l’Australienne et Parisienne Miranda Salt._

 

Quelle ambiance ?

Coquine mignonne

Pourquoi on y va ?

Pour les sous-vêtements

Pour qui ?

Pour ceux qui apprécient une touche d’humour

Le Bon plan ?

Passer à la Galerie Miranda, juste en face