La Boule noire

© La Boule noire
© La Boule noire

La Boule noire, éternel bastion rigolard et rebelle

En 1822, elle est une goguette. Les Parisiens y viennent danser, réciter des poèmes et faire du théâtre. En 1887, l’endroit ferme ses portes et devient l’actuelle Cigale. L’histoire de La Boule noire s’arrête-t-elle là ? Pas vraiment… Elle se poursuit quelques centimètres plus loin, dans le bar qui jouxte son ancienne adresse. Elle devient alors un cabaret, une salle de danse et de concerts. Deux siècles plus tard, ce sous-sol à la décoration brute, mais chaleureuse, est toujours considéré comme the place to be à Paris pour les mordus de musique. Un lieu incontournable où se produisent des groupes de rock, d’électro, de pop déjà cultes ou en devenir.

Quelle ambiance ?

Intimiste

Pourquoi on y va ?

La proximité avec la scène

Pour qui ?

Les fous de musique