La Crèmerie

La Crèmerie
© Lisa Klein Michel / La Crèmerie

La Crèmerie : une réjouissante cave à manger

Avec sa façade bleue cobalt, l’adresse historique ne risque pas de passer inaperçue. Ouverte en 1880, cette cave à manger dévoile un plafond peint à la main et fixé sous verre, quelques chaises de bistrot et une étagère bardée de belles quilles. Le chef Tsuyoshi Yamakawa, passé par un restaurant étoilé de Milan puis par Saturne à Paris, sublime les produits bruts et présente ses régalantes créations sous forme de petites assiettes à partager.

Au déjeuner, la formule entrée-plat s’affiche à 20 euros et les becs sucrés s’acquittent volontiers des 5 euros supplémentaires pour accéder au dessert. À notre venue, la carte affichait un irréprochable œuf parfait sur une purée de panais, des légumes d’automne, un hachis parmentier très gourmand et une fine tarte aux pommes surmontée de crème crue. On sait désormais où se donner rendez-vous à midi dans le quartier de Saint-Germain des Près. Quant au soir, l’ambiance tamisée est propice aux confidences. Rien de tel qu’un vitello tonato à la poudre de poireau brûlé, un Morbier fermier, un tartare de veau et, bien sûr, quelques bons verres de vin pour réussir un dîner romantique.

La Crèmerie,
9, rue des Quatres Vents, Paris 6e
Ouvert du mardi au samedi, de 12h à 14h30 et de 18h à 22h30