La Table d’Ugo

 

La Table d'Ugo
© La Table d’Ugo

La Table d’Ugo : The place to be

Le décor est là, un lieu cosy. Les idées aussi : poulpe poché au court bouillon et panais à la vinaigrette, charlotte au litchi, cœur de caramel de cassis, sorbet au fromage blanc. Mais ça pèche dans l’équilibre des saveurs, notamment l’acidité. Trop présente, elle écrase un carpaccio de daurade grise fumée au thé noir, coulis de piquillos et betterave par un excès de kalamansi (petit citron vert). Censé les rehausser, il bloque les autres parfums et finit par agacer le palais. Rebelote avec le citron confit censé parfumer un suprême de pintade fermière, et le sorbet chocolat mandarine qui accompagne l’entremets croustillant au chocolat noir et biscuit spéculoos : le chocolat a été effacé.

 

Quelle ambiance ? 

Design obscur.

Pourquoi on y va ? 

Le lieu cosy.

Pour qui ? 

Les foodistas.

 

ATTENTION : cet établissement a fermé ses portes.