L’Amarré

 

L'Amarré
© L’Amarré

L’Amarré : restaurant de poche

Dans une salle-comptoir de poche un tantinet raide, un cuisinier en vareuse et une sommelière avertie servent l’océan. Huîtres de pleine mer affinées en belon (2€ l’unité) – fines de chair, puissantes de goût –, tarama maison (8€) – crémeux à souhait –, salade de salicornes aux agrumes (8€) – vive et craquante –, noix de Saint-Jacques et purée de persil tubéreux (16€) – chiche mais précis –, sablé et crème de citron (8€) – délicat. Les quilles nature suivent, en attendant les plats, à l’image du sauvignon de Noëlla Morantin (29€) – minéral et acidulé. De quoi faire sourire les filles et leur moitié aussi…

 

Quelle ambiance ?

Petite mais charmante.

Pourquoi on y va ?

Les plats audacieux.

Pour qui ?

Les parisiens bistronomes.