Le P’tit Pinard

Le P'tit Pinard

Le P’tit Pinard, une cave à manger où boulotter gaiement

Cela tient peut-être aux bouquets de fleurs sur les tables en bois brut ou à l’accueil souriant de Charlotte et Julien mais on se sent bien, à peine la porte poussée, dans cette cave à manger. Le restaurateur nous mène au fond de la salle, côté cour, pour un dîner au calme. Le jour, la verrière baigne la salle d’une douce lumière et les plats mijotés, comme le lapin moutarde, s’invitent sur les tables (la formule déjeuner est à 20€).

Nous y sommes allés le soir, pour partager des assiettes alléchantes et lever le coude au naturel. Pêle-mêle, on a goûté aux coques à la puntarelle et à la ‘nduja (une saucisse de porc épicée), on a plongé dans la polenta crémeuse aux épinards et tahini, on n’a fait qu’une bouchée du croque-monsieur à la truffe et au gouda avant de dégommer la gaufre liégeoise à la crème fouettée. Côté vin, la cave recèle de 200 bonnes quilles et Julien ne demande qu’à conseiller les gourmets venus pour s’en jeter un derrière la cravate.

Le P’tit Pinard,
18 Rue Saint-Ambroise, 11e
Ouvert du mercredi au dimanche, de 12h à 14h (16h le week-end) et de 19h à minuit

Quelle ambiance ?

Amicale

Pourquoi on y va ?

Pour un rendez-vous en tête à tête, côté cour et pour une soirée entre potes à l’entrée du bar

Pour qui ?

Les couples, les familles, les bandes de copains

Le petit plus ?

Le week-end, le brunch fait maison s’affiche à 27 euros et est composé de pancakes aériens, de granola, de bonnes tartines …

 

Le P'tit Pinard