Monkey

 

Monkey
© Monkey

Monkey : L’ex-planque à boire de Mesrine

Un vrai bar du soir proposant derrière son beau comptoir en marbre des cocktails rappelant le bon vieux temps. Madame Claude en star, au whiskey, sirop d’orgeat, citron et menthe. Mata Hari version rhum, Chartreuse, citron vert et ginger ale. Et puis Natacha, Doris, Penelope… Si la faim vous vient, le restaurant fait salon et tient une carte de très recommandables tapas (le chef Frédéric Savigny, ancien second du Meurice, à l’ouvrage) misant sur le bon produit. Best-seller testé et approuvé : le Croq Monkey au Comté affiné, crème de truffe et jambon, suivi du San Daniele frais dans l’assiette, la série de pizzeta (Stracciatella en tête) en incontournable.

 

Quelle ambiance ?

Tapissé de papiers-peints exotiques, fougères dans les motifs, habillé de velours bleu nuit ou or.

Pourquoi on y va ?

On aime les bons cocktails que l’on peut assortir de tapas aux bons produits.

Pour qui ?

Parfait en deuxième partie de soirée.