Froufrou

Froufrou
Froufrou © Francis Amiand

 

Froufrou : nouveau lieu de nuit

Des nuits de fashion week aux soirées d’après-théâtre, la nouvelle adresse des fêtes parisiennes dévoile ses dessous. Quartier Opéra, le Théâtre Edouard VII dépoussière l’ancien Café Guitry, fait toujours tourner Feydeau, Duras et les autres et nomme en chef décorateur le créateur de mode Alexis Mabille, déjà à l’exercice il y a quelques années au Cointreau Privé (ex-bar du Très Honoré). Inspiré par la commedia dell’arte, par l’œuvre du designer et photographe Carlos Mollino et son amour des ballets, il imagine une cantine d’après spectacle, dînette pour artistes et amis d’amis, chic, joyeuse et élégante et dont la carte a été confiée à Juan Arbelaez. Colombien d’origine, passé chez les plus grands – Gagnaire, Fréchon, Briffard -, et désormais à la tête d’un petit empire du bien-manger (Yaya, Maya, Plantxa…), le chef glamour sert des assiettes à partager, coquillettes truffées, os à moelle des copains, lotte rôtie, millefeuille à plusieurs… Au déjeuner comme au dîner. La suite se passe au Bar Cancan, un lieu de nuit, de fête et de vie, speakeasy mélangeant Art déco, touches seventies et même Bauhaus, « un décor irrévérencieux, dixit Alexis Mabille, rouge théâtral et bleu nuit, rappelant par endroits la galerie des Glaces de Versailles, et profondément chaleureux ». Le Bar Cancan devrait faire parler, tout Paris devrait s’y amuser au rythme de numéros burlesques, de danseuses, d’illusionnistes ou de sets de Djs. Et le bon goût parisien se retrouver.

Quelle ambiance ?

Burlesque

Pourquoi on y va ?

Passer des nuits inoubliables

Pour qui ?

Les noctambules