Olow

 

© Manu Fauque

Olow : Boutique-galerie

Dans un ancien atelier de sculpteur de robots, face aux fresques de la street-artiste engagée Kashink, la boutique est dans son élément pour dévoiler ses collections. Manteaux trois quart en laine à chevron, parkas, pulls à motifs – la Olow touch’ – sweats brodés ou en néoprène, chemises Liberty et bicolores, pantalons ou casquettes en velours et large choix de tee-shirts issus de collaborations avec des artistes prometteurs ou confirmés. Dans le lot, les dessins burlesques du tatoueur nantais Brice Poil, l’hommage au film Snatch d’Elisa Munso ou les skateboards de l’illustrateur Jean Jullien, révélé notamment par son dessin opposant un fusil au crayon lors des attentats de janvier 2015.

 

Quelle ambiance ?

Cadre arty, le lieu étant décoré de fresques de la street-artiste engagée Kashink.

Pourquoi on y va ?

Pour le street-wear exclusivement masculin.

Pour qui ?

Pour ceux qui aiment l’accent parigot et le style toujours léché.